Paris Fashion Week S/S 2015 #1

La Fashion week vient de se terminer. Après New-York, Londres et Milan, s’est déroulée celle de Paris. La capitale de la mode nous a offert pendant plus d’une semaine beaucoup de surprises comme le dernier défilé de Jean-Paul Gaultier qui souhaite se consacrer désormais à la Haute Couture et aux parfums, la manifestation des mannequins Chanel ou encore le catwalk déjeuner sur l’herbe de Dries Van Noten. Voici quelques moments forts de cette fabuleuse Fashion Week qui nous a fait tourner la tête

Dries Van Noten

Le mercredi 24 septembre, le créateur nous a invité à un déjeuner sur l’herbe. En effet, le catwalk était recouvert d’herbe. Le designer s’est inspiré pour la mise en scène de son défilé du tableau de Manet, « Déjeuner sur l’herbe ». On voit alors apparaître les mannequins portant des vêtements fluides, légers, et avec une superposition d’imprimés. Les imprimés sont psychédéliques et d’inspiration Seventies. A la fin du show, normalement les mannequins sont censées toutes défiler en même temps mais afin de rester dans la mise en scène que Dries Van Noten voulait donner. Les mots qu’a utilisé le designer pour qualifier ce défilé sont « la liberté », « poésie » et « nature ».

Jacquemus

Nous voilà maintenant transportés dans le Sud de la France, au bord de la mer avec le défilé Jacquemus. Le jeune créateur adoubé par le monde de la mode depuis 4 ans nous a présenté une collection pleine d’histoire et de poésie. Il a imaginé l’histoire d’une jeune fille qui n’a plus de vêtement pour rentrer de la plage et prend les tissus d’un parasol ou d’une tente de plage pour créer une robe. Les jeunes filles défilent donc avec des vêtements coupes graphiques mais des couleurs simples, du blanc mélangé avec des couleurs primaires. Elles défilent autour de parasols, tentes, bouées de plage, nous nous retrouvons transporter dans le petit monde de Jacquemus.

Saint Laurent 

Bienvenue au Studio 54 ! Pendant ce défilé, Hedi Slimane nous emmène dans les années 70-80. Tout d’abord, grâce aux décors avec des panneaux holographiques qui donnent l’impression d’être dans une discothèque avec des lasers. Le créateur reste toujours dans le style qu’Yves Saint Laurent donnait à sa marque dans les années 70 mais tout en apportant sa touche rock’n’roll avec des short en cuir, de magnifiques chapeaux. On retrouve également les fameuses sandales à plateforme très Seventies qui donnent envie d’aller danser toute la nuit.

      

Jean-Paul Gaultier

Last show … C’était bien le dernier défilé Prêt-à-porter de Jean-Paul Gaultier, il a décidé d’arrêter le PAP pour se concentrer sur la Haute Couture, les parfums et d’autres nouvelles choses, « Place aux jeunes », a-t-il dit dans son interview post show pour Vogue.fr . Pour ce dernier défilé, le créateur a mis en scène une émission télé « l’élection de miss Jean-Paul Gaultier 2015 ». Une Geneviève de Fontenay incarnée par Rosy de Palma et un journaliste nous présente le show. Les mannequins commencent à défiler, tout d’abord portant des vêtements reprenant tous les codes de la maison, marinière, smoking, … ce sont les Miss Footballeurs, vient ensuite Miss Vintage avec son perfecto puis des tailleurs noirs blancs « tailleurs Geneviève ». Jean-Paul Gaultier a ensuite rendu hommage aux célèbres rédactrices de mode comme Carine Roitfeld, Anna Wintour, Grace Coddington, Franca Sozzani ou encore la discrète Emmanuelle Alt. A la fin du défilé est élue la fameuse  » Miss Jean-Paul Gaultier 2015″ incarnée par la célèbre Coco Rocha. Un très beau défilé rendant hommage à ses 38 ans de créations, 38 ans d’innovation. Jean-Paul Gaultier aura marqué à jamais nos esprits avec ses célèbres marinières, ses kilts et ses corsets pointus. Une rétrospective de son travail sera présenté au Grand Palais à partir du 1er Avril. Déjà présenté aux Etats Unis, en Angleterre et dans d’autres pays, elle est à voir et à revoir.

A venir, la suite du report PFW S/S 2015

Publicités

Dries Van Noten – Inspirations

Aujourd’hui, je me suis rendue à l’exposition sur les inspirations de Dries Van Noten au musée des Arts Décoratifs. Cette exposition a lieu jusqu’au 2 Novembre.

On y découvre à la fois des collections féminines et masculines du créateur mais aussi toutes les choses qui ont pu l’inspirer pour ses différentes collections: photos, vêtements, peintures, films, … On se retrouve alors plonger dans l’univers de créateur qui s’inspire à la fois de Picasso, Vasarely mais aussi Visconti.

On se promène au milieu de créateurs intemporels tels que Dior, Chanel ou Elsa Schiaparelli mais aussi des créations du XIXème siècle comme Worst et du début du XXème comme Paul Poiray ou Madame Grès.

L’exposition est divisée en différentes thématiques telles que Graphic, Bollywood, Power Flower ou Gold. On se retrouve vraiment transporter dans un univers, on a l’impression de se retrouver dans la tête de Dries Van Noten lors de son processus de création d’une collection.

Pour finir, on découvre les dernières collections créées par Dries Van Noten, celle du Printemps Eté 2014.

 « Le point de départ d’une collection peut être très littéral ou bien abstrait: une peinture, une couleur, une pensée, un geste, une odeur, une fleur, tout simplement. Ce qui importe, c’est tout le cheminement qui se poursuit à partir de ce premier éclair d’inspiration jusqu’à l’objectif final, la collection »

Dries Van Noten

 » J’aime mon métier, c’est cet amour de la mode que je souhaite transmettre. C’est une activité extraordinaire, extrêmement riche parce que l’on peut se nourrir sur le plan créatif auprès de multiples sources d’inspiration, exactement comme un colibri se nourrit d’une multitude de fleurs »

Dries Van Noten

A voir absolument avant le 2 novembre !