Paris Fashion Week S/S 2015 #1

La Fashion week vient de se terminer. Après New-York, Londres et Milan, s’est déroulée celle de Paris. La capitale de la mode nous a offert pendant plus d’une semaine beaucoup de surprises comme le dernier défilé de Jean-Paul Gaultier qui souhaite se consacrer désormais à la Haute Couture et aux parfums, la manifestation des mannequins Chanel ou encore le catwalk déjeuner sur l’herbe de Dries Van Noten. Voici quelques moments forts de cette fabuleuse Fashion Week qui nous a fait tourner la tête

Dries Van Noten

Le mercredi 24 septembre, le créateur nous a invité à un déjeuner sur l’herbe. En effet, le catwalk était recouvert d’herbe. Le designer s’est inspiré pour la mise en scène de son défilé du tableau de Manet, « Déjeuner sur l’herbe ». On voit alors apparaître les mannequins portant des vêtements fluides, légers, et avec une superposition d’imprimés. Les imprimés sont psychédéliques et d’inspiration Seventies. A la fin du show, normalement les mannequins sont censées toutes défiler en même temps mais afin de rester dans la mise en scène que Dries Van Noten voulait donner. Les mots qu’a utilisé le designer pour qualifier ce défilé sont « la liberté », « poésie » et « nature ».

Jacquemus

Nous voilà maintenant transportés dans le Sud de la France, au bord de la mer avec le défilé Jacquemus. Le jeune créateur adoubé par le monde de la mode depuis 4 ans nous a présenté une collection pleine d’histoire et de poésie. Il a imaginé l’histoire d’une jeune fille qui n’a plus de vêtement pour rentrer de la plage et prend les tissus d’un parasol ou d’une tente de plage pour créer une robe. Les jeunes filles défilent donc avec des vêtements coupes graphiques mais des couleurs simples, du blanc mélangé avec des couleurs primaires. Elles défilent autour de parasols, tentes, bouées de plage, nous nous retrouvons transporter dans le petit monde de Jacquemus.

Saint Laurent 

Bienvenue au Studio 54 ! Pendant ce défilé, Hedi Slimane nous emmène dans les années 70-80. Tout d’abord, grâce aux décors avec des panneaux holographiques qui donnent l’impression d’être dans une discothèque avec des lasers. Le créateur reste toujours dans le style qu’Yves Saint Laurent donnait à sa marque dans les années 70 mais tout en apportant sa touche rock’n’roll avec des short en cuir, de magnifiques chapeaux. On retrouve également les fameuses sandales à plateforme très Seventies qui donnent envie d’aller danser toute la nuit.

      

Jean-Paul Gaultier

Last show … C’était bien le dernier défilé Prêt-à-porter de Jean-Paul Gaultier, il a décidé d’arrêter le PAP pour se concentrer sur la Haute Couture, les parfums et d’autres nouvelles choses, « Place aux jeunes », a-t-il dit dans son interview post show pour Vogue.fr . Pour ce dernier défilé, le créateur a mis en scène une émission télé « l’élection de miss Jean-Paul Gaultier 2015 ». Une Geneviève de Fontenay incarnée par Rosy de Palma et un journaliste nous présente le show. Les mannequins commencent à défiler, tout d’abord portant des vêtements reprenant tous les codes de la maison, marinière, smoking, … ce sont les Miss Footballeurs, vient ensuite Miss Vintage avec son perfecto puis des tailleurs noirs blancs « tailleurs Geneviève ». Jean-Paul Gaultier a ensuite rendu hommage aux célèbres rédactrices de mode comme Carine Roitfeld, Anna Wintour, Grace Coddington, Franca Sozzani ou encore la discrète Emmanuelle Alt. A la fin du défilé est élue la fameuse  » Miss Jean-Paul Gaultier 2015″ incarnée par la célèbre Coco Rocha. Un très beau défilé rendant hommage à ses 38 ans de créations, 38 ans d’innovation. Jean-Paul Gaultier aura marqué à jamais nos esprits avec ses célèbres marinières, ses kilts et ses corsets pointus. Une rétrospective de son travail sera présenté au Grand Palais à partir du 1er Avril. Déjà présenté aux Etats Unis, en Angleterre et dans d’autres pays, elle est à voir et à revoir.

A venir, la suite du report PFW S/S 2015

Saint Laurent – le film

Ce mercredi 24 septembre, je suis allée voir Saint Laurent de Bertrand Bonello avec Gaspard Ulliel, Léa Seydoux, Jérémy Renier et Aymeline Valade. J’ai eu la chance d’assister à une séance avec la présence de Bertrand Bonello et Gaspard Ulliel.

388785

J’attendais beaucoup de ce film là. En effet, j’avais déjà vu celui avec Pierre Niney mais j’avais été très déçue car je trouve que Jalil Lespert avait trop mis en avant la relation entre Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, on ne voyait pas assez la personnalité assez complexe du couturier.

Dans le film de Bonello qui n’est pas un film biographique mais une fiction inspirée de faits réels, celui-ci se déroule pendant une courte période, 1967-1976. Le réalisateur aborde six thèmes principaux: la folie, la mode, le style, l’amour, la fête et le défilé (Ballets russes en 1976).

Défilé Ballets Russes en 1976

On découvre un Yves Saint Laurent déjà grand couturier. Bertrand Bonello nous peint un portrait réaliste du styliste et nous dévoile un côté sombre que l’on ne connaissait pas forcément comme son addiction aux médicaments, sa solitude, sa folie à la fois créative et destructrice. Les personnages masculins de Yves Saint Laurent et Jacques de Bascher de Beaumarchais sont les plus mis en avant, Bertrand Bonello a cherché à montrer cette relation à la fois fusionnelle et destructrice pour Saint Laurent.

Jacques de Bascher de Beaumarchais (Louis Garrel) et Yves Saint Laurent (Gaspard Ulliel)

Gaspard Ulliel incarne extrêmement bien le couturier, il a dû étudier sa gestuelle et sa voix si particulières. Lors de l’entretien que nous avons eu avant la projection du film, il disait qu’au départ il avait eu beaucoup de mal à trouver la voix de Saint Laurent mais qu’à un moment donné, il a eu un déclic et celle-ci lui est venue toute seule. Dans ce film, l’acteur est méconnaissable mais ce rôle lui va si bien. Il disait aussi que selon lui, c’était la plus belle opportunité qu’il n’ait jamais eu dans sa carrière et que c’était probablement le plus grand rôle, le rôle de sa vie.

Bertrand Bonello nous peint une des périodes les plus libres, la liberté sexuelle, la libération de la femme et des moeurs. C’est la France de Brigitte Bardot, le temps du Palace et de chez Régine et la révolte de mai 68.

Loulou de la Falaise (Léa Seydoux) et Yves Saint Laurent (Gaspard Ulliel)

Enfin, Ce film n’ayant pas eu l’accord de Pierre Bergé pour avoir accès à toutes les archives, aux collections de Yves Saint Laurent, tout a dû être dessiné et créé, les costumes sont incroyables et très réalistes comme lors de la scène du défilé « Ballets Russes » en 1976.

Le film a été nominé pour représenter la France aux Oscars, espérons que cet incroyable film sera récompensé pour son travail.

A voir et revoir !

Un voyage à Milan

Début septembre, je me suis envolée pour 4jours à Milan. J’étais déjà allée en Italie auparavant mais jamais à Milan. J’étais invitée chez une de mes amies italiennes. De ce fait, elle m’avait préparé un petit programme et des quelques idées de resto afin que je ne me fasse pas arnaquer dans les restaurants touristiques du quartier de Duomo.

Je vais donc vous présenter ce qu’il y a à visiter, les bons restaurants, quelques bars à vins et quelques boutiques où faire du shopping.

A VISITER:

– Quartiere de Duomo:

* Galleria Vittorio Emanuele II:

Elle a été construite au XIXème. Elle est un des monuments les plus importants de Milan de part sa grandeur et sa magnificence. Elle abrite des boutiques de luxes telles que Louis Vuitton, Borsalino, Tod’s mais aussi la plus ancienne boutique Prada ouverte en 1913. Elle constitue un passage entre il Duomo et il Teatro della Scala. C’est un des lieux les plus touristiques de Milan.

2014-09-25

* Duomo:

C’est la cathédrale qui trône en plein milieu de la piazza del duomo. Elle représente le centre de Milan. Pour y entrer, il faut être habiller sobrement, ne pas porter de short, débardeur, mini-jupe ou bermuda. La sécurité de la cathédrale sont très stricts sur cela. En entrant, on se retrouve dans une cathédrale majestueuse et très belle. Le seul hic, elle est en arrêt en rénovation.

IMG_4907

* Luini

Luini est la boulangerie la plus célèbre et la plus vieille de Milan, on y mange les meilleurs panzerotti. C’est un chausson rempli de mozzarella avec de la tomate ou du jambon est qui est ensuite frit. C’est vraiment délicieux. Le seul soucis est que l’on doit faire beaucoup de queue pour pouvoir en manger mais cela vaut vraiment le coup !

Adresse: Via Santa Radegonda, 16

Capture d’écran 2014-09-25 à 13.46.59

* Via Montenapoleone:

C’est un peu l’avenue Montaigne de Milan. On y trouve toutes les marques de luxe italiennes, françaises,… C’est une jolie rue qui permet de flâner et rêver un peu à de belles choses.

IMG_4922

Boutiques:

* Excelsior:

Mélange entre concept store et grand magasin, Excelsior se trouve derrière la piazza del Duomo, caché une petite ruelle. En entrant, on a l’impression d’être transporté, le design de la boutique est magnifique. On trouve au sous-sol un restaurant et au deuxième sous-sol un supermarché haut de gamme. Au rez-de-chaussée se trouve la partie parfumerie, cosmétique ainsi que la partie gadget. Au premier étage, on accède au prêt-à-porter masculin alors que les deuxième et troisième étages sont réservés à la femme et à l’accessoire. On y trouve les grandes marques de luxe mais aussi des petites marques de créateurs italiens comme MSGM.

Excelsior-Milano-Eats2

Adresse: Galleria del Corso, 4

-Quartier de Ticinese:

Ce quartier de Ticinese est le quartier jeune et bobo de Milan. On y trouve pleins de petits bars, restaurants pas trop chers et branchés ainsi que pleins de boutiques vintages. J’ai beaucoup aimé ce quartier, surtout le soir, où tous les jeunes se retrouvent sur la place de l’église San Lorenzo.

IMG_4927

Capture d’écran 2014-09-25 à 14.06.23

Capture d’écran 2014-09-25 à 14.06.48

Capture d’écran 2014-09-25 à 14.07.12

Restaurant:

La Drogheria Milanese:

Nouveau restaurant milanais branché, ils vendent tout ce que vous pouvez trouver sur votre table. La carte est incroyable, les plats sont super bons. J’avais pris une galette de pomme de terre avec du fromage en guise d’apéritif et des pates carbonara en plat principal. Avec mes amis, nous avions aussi pris une bouteille de vin rouge, très bon, fort comme je les aime. Au final pour tout cela, j’en avais eu pour 25euros, ce qui n’est pas excessif

00-cover-P1230311

Adresse: Via Conca del Naviglio 7

– Quartier de Brera:

Le quartier de Brera est le quartier artistique de Milan, une sorte de petit « Montmartre ». Ce sont de petites rues étroites et piétonnes, des petits restaurants avec des terrasses ainsi que des galeries d’arts.

IMG_4933

IMG_4936

IMG_4938

IMG_4931

Restaurant:

Obikà Mozzarella Bar:

Restaurant branché de Brera, on y mange de la cuisine italienne simple mais avec de bons produits frais et surtout des plats à base de différentes mozzarella. Pas très cher: 18,50euros pour un plat, un café américain et une bouteille d’eau minérale.

obika

Adresse: Via Mercato, 28

Autres boutiques:

* Corso Como, 10:

Concept store  situé dans une cour, 10 Corso Como a été créé par Carla Sozzani, la soeur de l’actuelle rédactrice en chef de Vogue Italie, France Sozzani. On trouve dans ce concept store, un magasin de prêt-à-porter, une galerie de photo, une librairie et un café dans une cour magnifique.

Capture d’écran 2014-09-25 à 15.03.47

Capture d’écran 2014-09-25 à 15.04.09

* Eataly: 

Concept store mi-épicerie mi restaurant haut de gamme au sein du quartier de Garibaldi, on y trouve de très bons produits italiens tels que des pâtes Garofalo, du guanciale ( utilisé pour faire les pâtes à la carbonara et et à l’amatriciana). Bonne nouvelle, ils vont bientôt en ouvrir un à Paris, à côté du BHV.

Adresse: Piazza XXV Aprile, 10

Eataly-2_oggetto_editoriale_720x600

eataly-milano-smeraldo* Autres restaurants:

Pizza Am:

Meilleure pizzeria où je suis allée. En effet, le pizzaïolo a été élu plusieurs fois meilleur pizzaïolo du monde. Les pizza sont fraîches et très simples (Tomates, mozza, basilic), l’accueil est vraiment chaleureux, ils offrent un verre de Prosecco et une part de pizza en arrivant et pour vous faire patienter. L’attente est un petit problème dans ce restaurant car il est tout petit mais il y a beaucoup d’affluence donc vous pouvez parfois attendre 40min, mais ca vaut vraiment le coup d’attendre. A la fin du diner, le serveur vous offre un verre de limancello en guise de digestif. Et le prix est vraiment raisonnable, 12 euros pour une pizza et une boisson.

316a63cd447a12fd9982e214ba469054_640x480 (1)

* Bars à vin:

Garçonne:

Petit bar très sympathique au moment de l’apéritif, le propriétaire de ce bar est sommelier, il propose donc de très bons vins. Quand il vient vous servir, il vous donne l’explication du vin, comment a-t-il été récolté, comme est-il fait, … Avec un bon verre de vin, il vous sert aussi une assiette avec pleins de bonnes choses à grignoter. Lorsque j’y ai été, j’avais pris un très bon vin rouge appelé Amarone qui venait de la région de Venise.

Adresse: Piazza otto novembre 3

Bibendum:

Petit bar sympathique avec une petite terrasse, il est très chaleureux et ne paye pas de mine quand on arrive. Au final, le serveur est très sympathique et nous explique la provenance des vins et leur goût. Lorsque j’y ai été, j’avais pris un pinot noir.

Adresse: Via Adelaide Ristori, 2

Marc by Marc Jacobs S/S 2015

Aujourd’hui je vais vous parler du défilé Marc by Marc Jacobs qui a eu lieu durant la Fashion Week de New York. Ce défilé était celui que j’attendais le plus car d’une part, j’ai effectué un stage chez MBMJ durant 3 mois et d’autre part car l’an dernier deux nouvelles stylistes sont arrivées dans la maison: Katie Hillier et Luella Bartley.

00010_119_B

Katie Hillier et Luella Bartley

Elles avaient déjà su créer un buzz en février dernier pour la collection Fall 2014-2015. Les inspirations de la collections étaient mi-manga mi-militaire. On avait vu beaucoup de superposition de vêtements, ce qui est assez propre à MBMJ. Elles ont réussi à mêler des pièces assez classiques comme une veste bleue marine classique avec une des pièces les plus fortes de la collection, un jean boyfriend avec des stickers manga.

COURANT-9

FALL 2014-2015

Cette collection avait été applaudie par la presse et le monde de la mode. J’étais donc très impatiente de voir ce défilé.

Encore une fois, les créatrices de MBMJ ont osé la créativité. On voit arriver sur le catwalk, des créatures portant des manteaux, jupes et bandeaux couleurs pastels imprimés de pois noirs et gris. Pour respecter les codes de la marque, elles superposent des vêtements tels que des bandeaux sur des chemises classiques.

Marc-by-Marc-Jacobs_visuel_galerie2 Marc-RS15-2426_visuel_galerie2 Marc-RS15-2715_visuel_galerie2

SPRING/SUMMER 2015

Durant ce défilé, on se serait cru pendant une rave party avec la musique en fond, les néons et la coiffure des mannequins très années 90.

Encore une fois, on adore. Luella Bartley et Katie Hillier ont réussi à nous embarquer dans leur monde !

Quand les années 60 sont de retour dans nos penderies …

Cette saison la dégaine rétro de Birkin, Twiggy ou encore Françoise Hardy est la silhouette phare de cet automne.  On a pu apercevoir sur plusieurs défilés comme Louis Vuitton ou Saint Laurent des looks rétro et très inspirés des années 60-70.

Nous voilà de retour aux petites robes trapèzes, aux cols claudines, aux jolies capes. On va pouvoir rechausser des jolies Mary Jane vernies noires ou des indémodables Chelsea Boots.

Je suis ravie de cette nouvelle tendance. Les années 60-70 sont des années qui me passionnent, autant par la mode que par le cinéma ou la musique. Si j’avais pu choisir de vivre à une époque, j’aurais aimé avoir 20 ans dans les années 60.

Saint Laurent Paris

Louis Vuitton

Mango

Carven

IDEES DE TENUES NEO-SIXTIES:

Inspiration Catherine Deneuve dans Belle de Jour de Luis Bunuel:

Robe col Claudine Zara: 49,95 euros

Cape noire Mango: 89,90 euros

Chaussures Mary Jane Topshop: 36 euros

Sac cartable aspect lézard Zara: 59,95euros

Inspiration Françoise Hardy: 

Col roulé Mango: 12,99 euros

Jupe zippée Mango: 29,90 euros

Trench Comptoir des Cotonniers: 195 euros

Casquette de gare Comptoir des Cotonniers: 85 euros

Dries Van Noten – Inspirations

Aujourd’hui, je me suis rendue à l’exposition sur les inspirations de Dries Van Noten au musée des Arts Décoratifs. Cette exposition a lieu jusqu’au 2 Novembre.

On y découvre à la fois des collections féminines et masculines du créateur mais aussi toutes les choses qui ont pu l’inspirer pour ses différentes collections: photos, vêtements, peintures, films, … On se retrouve alors plonger dans l’univers de créateur qui s’inspire à la fois de Picasso, Vasarely mais aussi Visconti.

On se promène au milieu de créateurs intemporels tels que Dior, Chanel ou Elsa Schiaparelli mais aussi des créations du XIXème siècle comme Worst et du début du XXème comme Paul Poiray ou Madame Grès.

L’exposition est divisée en différentes thématiques telles que Graphic, Bollywood, Power Flower ou Gold. On se retrouve vraiment transporter dans un univers, on a l’impression de se retrouver dans la tête de Dries Van Noten lors de son processus de création d’une collection.

Pour finir, on découvre les dernières collections créées par Dries Van Noten, celle du Printemps Eté 2014.

 « Le point de départ d’une collection peut être très littéral ou bien abstrait: une peinture, une couleur, une pensée, un geste, une odeur, une fleur, tout simplement. Ce qui importe, c’est tout le cheminement qui se poursuit à partir de ce premier éclair d’inspiration jusqu’à l’objectif final, la collection »

Dries Van Noten

 » J’aime mon métier, c’est cet amour de la mode que je souhaite transmettre. C’est une activité extraordinaire, extrêmement riche parce que l’on peut se nourrir sur le plan créatif auprès de multiples sources d’inspiration, exactement comme un colibri se nourrit d’une multitude de fleurs »

Dries Van Noten

A voir absolument avant le 2 novembre !

Qui suis-je ?

Capture d’écran 2014-09-20 à 21.04.44
Je m’appelle Isaure et j’ai 22 ans. Je suis actuellement en 4ème année d’école de commerce, l’ESG management school. Je commence au mois de janvier une spécialisation en management du luxe. Lorsque j’étais plus petite, je voulais devenir styliste mais n’étant pas très bonne en dessin, j’ai décidé que je travaillerais dans la mode mais dans une spécialisation qui me plaît.
Pourquoi avoir créé un blog ?
J’ai toujours été passionnée par les blog. J’en suis beaucoup depuis des années. Après avoir créé en 2010 un blog avec un ami qui n’a pas duré très longtemps, avoir eu un blog photo et un tumblr, j’ai décidé de me lancer enfin toute seule sur la blogosphère. Je suis aussi passionnée d’Internet, je passe beaucoup de temps dessus et j’aime surtout découvrir de nouvelles choses
Mes passions ?
Mes passions sont depuis toujours la mode et la musique. Je passe mon temps la tête plongée dans les magasines de mode et aussi sur les blogs. La musique est une passion depuis mon âge le plus tendre, j’écoute en particulier du rock, de la pop, un petit peu d’électro, de la psytrance mais je m’intéresse à toutes les musiques en général, j’aime beaucoup découvrir de nouvelles musiques, de nouveaux artistes. Je suis surtout passionnée par l’histoire de la musique, je lis beaucoup de biographies de musiciens pour comprendre le pourquoi du comment ils en sont arrivés à une telle renommée. Lorsque je suis à Paris, je vais beaucoup voir des concerts, j’y aime l’atmosphère qu’il y règne. Ce que je préfère, c’est les concerts de rock, surtout un groupe d’ami qui s’appelle Le Spark, ils nous transportent à chaque fois dans leur univers, on a l’impression de se retrouver dans les années 60, à l’époque des Rolling Stones, des Kinks ou des Who.
J’ai également une autre passion qui m’a été transmise par mon père, c’est la photographie. Vers l’âge de 15 ans, j’ai commencé à utiliser un appareil argentique que mon père n’utilisait plus. Ce que je préfère en photographie, c’est le noir et blanc, car la photo paraît plus authentique et transmet beaucoup plus d’émotion qu’une photo en couleur.
Mes inspirations ?
Etant passionnée par la mode, je suis inspirée par les tendances mais je ne les suis pas complètement. Je suis également très inspirée par le monde du rock, par les années 60, le grunge. J’aime l’univers que dégage Hedi Slimane. J’aime beaucoup les têtes de mort, les vanités.
Mon créateur préféré ?
Mon créateur préféré est de toute évidence Hedi Slimane. C’est un styliste que j’apprécie depuis qu’il a été DA chez Dior Homme. Je l’aime également en tant que photographe, j’aime beaucoup son Diary.
Mon vêtement préféré ?
Pour ainsi dire, mon vêtement préféré n’est pas vraiment un vêtement mais plutôt un accessoire. Il s’agit d’un chapeau, j’en possède une dizaine. J’en porte quasiment tous les jours. J’ai beaucoup été critiquée par le fait de porter un chapeau mais je trouve que c’est un accessoire qui habille une tenue. Si on porte un jean noir, un t-shirt blanc, un chapeau permettra de donner un certain style à la tenue.